Pour la première fois depuis 1945, l’escadron “Normandie-Niémen” effectue un déplacement en URSS du 24 au 29 juillet 1971 avec six Mirage F1.
Le détachement, placé sous les ordres du général Montrelay, comprend le général Risso, neuf pilotes et trente mécaniciens de l’escadron 2/30.

En 1973, les pilotes du II/30 font leurs premiers vols sur Mirage F1 C, appareil qui remplace définitivement le Vautour II N en 1974.

Avec l’arrivée de cette nouvelle machine “Mach 2+”, l’unité redevient “Escadron de Chasse” et se spécialise dans la mission de défense aérienne.

L’année 1978 sera riche en événements médiatiques : le Régiment reporte la “coupe CAFDA” et assure un échange avec l’armée de l’air soviétique. Des Mig 23 se posent à Reims.

En 1994, les Mirage F1 CT participent aux opérations TURQUOISE au Rwanda, et CRECERELLE en Bosnie.
Les Mirage F1 CT rejoignent en 1995 la base de Bangui en Centrafrique et interviennent dans l’opération ALMANDIN II.
Ils se déploient aussi à N’Djaména au Tchad, dans le cadre de l’opération EPERVIER.

Afin de pérenniser le souvenir des combattants du "Normandie-Niémen" pendant la seconde guerre mondiale, l'escadron reçoit la fourragère de l'Ordre de la Libération le 18 juin 1996 des mains du Président de la République, Monsieur Jacques Chirac.

A la disparition de la 13ème Escadre de Chasse, l’unité prend la dénomination de “RC 02/030 Normandie-Niémen”.
En 1999, le Régiment participe à l’opération TRIDENT. Il reçoit pour son action la Croix de Guerre des Théatres d’Opérations Extérieures avec une citation à l’ordre de la Division aérienne.

En 2003, l’unité intervient en République Démocratique du Congo lors de l’opération ARTEMIS-MAMBA. En novembre 2006, puis en avril 2007, les pilotes du Régiment effectuent des passes de tir canon et bombes en République Centrafricaine pour préserver la vie des forces alliées. Forte de ses capacités d’assaut sous jumelles de vision nocturne, l’unité répond aux demandes les plus diverses.

Le 27 juin 2008, la fusion du Groupe de Chasse 1/30 “Alsace” et du Régiment de Chasse 2/30 “Normandie-Niémen” donne naissance à une unité opérationnelle forte de 18 Mirage F1 CT et de 7 Mirage F1 B : le Régiment de Chasse 1/30 “Normandie-Niémen”.

Cette unité de 203 spécialistes assure désormais trois missions prioritaires : l’alerte opérationnelle dans le cadre de la défense aérienne du territoire, un détachement permanent au Tchad et la transformation sur Mirage F1 B des jeunes pilotes.
Le “Normandie-Niémen” se prépare alors à un dernier défi, sa mise en sommeil le 3 juillet 2009.